Les gammes

Ce chapitre comporte un exemple d'application des gammes :
les matrices de transit

La gamme de fabrication d'un article est la liste ordonnée des opérations à effectuer pour amener le produit dans son état final.
Les opérations de la gamme comportent :

Selon le niveau de précision que l'on souhaite obtenir au niveau de la charge d'atelier, du calcul du coût de fabrication, de la traçabilité de la fabrication, le poste correspondra à une machine, à un groupe de machines homogène ou même à un atelier entier.

C'est le temps nécessaire pour préparer l'opération (préparation du poste, réglage, montage d'outils...). Ce temps ne dépend pas de la quantité à produire.

C'est le temps nécessaire pour fabriquer une pièce, une fois que le poste est prêt.

La gamme opératoire est simplement un outil de gestion qui doit très souvent être accompagné d'autres documents plus précis et plus techniques (plan de détail, plan de montage, gamme d'usinage, programme de machine à commandes numériques, la liste des outillages nécessaires...)

Les commentaires peuvent donc être utilisés pour inventorier tous ces documents.

Exemple

Gamme d'une pièce de tôlerie
N° Opé Poste Opération type Tps fixe HHCC Tps unitaire HHCC Commentaires
10 TRUMPH 3030 Poinçonnage 0.35 0.0303 Programme Machine 92000701
20 Perçage / Taraudage Perçage 0.30 0.0900 13 ø3.4 Fraises à 90° d'après Norme DIN74 Am3
30 Ebavurage Brossage 0.00 0.0100 Brossage des faces non protégées si nécessaire
40 Presses plieuses Pliage 0.60 0.0350 Pliage suivant Plan 92000701
50 Contrôle interne Contrôle Agent Qualité 0.00 0.0000 Contrôle de Fabrication
60 Emballage Emballage 0.10 0.0500  

Les délais

A l'aide des gammes, il est possible de calculer un délai pour une quantité q de pièces à produire

D(q) = (T_fixe_Opé1 + q*T_unit_Opé1 + T_fixe_Opé2 + q*T_unit_Opé2 + ...)*k

Avec l'exemple précédent pour 12 pièces à fabriquer et un coefficient de 1.3, soit une majoration de 30%, on a

D(12) = (0.35 + 12*0.0303 + 0.30 + 12*0.0900 + 0.00 + 12*0.0100 + 0.60 + 12*0.0350 + 0.00 + 12*0.0000)*1.3 = 4.20 Heures

Bien que cette formule soit rapide (et largement employée dans les logiciels de gestion de production) elle doit être utilisée avec précaution car elle ne tient pas compte de nombreux phénomènes réels qui perturbent cette équation idéale.

Toute la difficulté dans le calcul des délais se situe dans l'évaluation du coefficient k.

Phénomènes donnant k<1

Phénomènes donnant k>1

Pour calculer le délai, d'autres méthodes sont possibles :

Note : la gamme opératoire, plus encore que la nomenclature est outil "corporatiste" qui prend des formes différentes dans chaque métier. Ainsi dans la coutellerie, les opérations sont appelées des rangs. Cependant, les gammes de fabrication telles qu'elles sont employées dans l'industrie automobile et la mécanique générale sont largement applicables.

Note sur les temps d'attente : il ne faut surtout pas prévoir les temps d'attente dans la gamme ! Les temps d'attente sont une conséquence issue des phénomènes perturbateurs comme l'absence d'un composant ou l'indisponibilité d'un poste. C'est la planification qui doit mettre en évidence ces temps d'inactivité.

Retour en haut